Archive | mai, 2010

Mai 2010 : un pack student ADSL illimité/téléphonie incluse KOTPLANET

17 Mai

Like This!

Bookmark and Share


KOTPLANET s’est déchainée pour pouvoir offrir à ses membres ETUDIANTS un pack ADSL/téléphonie intégrée adapté à leurs besoins tant au niveau budget qu’au niveau spécificités du produit : rien que du haut de gamme pour vous, svp !

Nous avons négocié avec notre partenaire LIBERTY Télécom et nous sommes battus griffes et ongles pour que l’offre soit la plus attractive, la plus abordable, la « must one » possible….

Je te fais un bref résumé exhaustif de tous ses avantages, uniques en Belgique, parce qu’après les « trucs et astuces » pour ton blocus…..il te faut les « trucs et astuces » pour te faciliter la vie :

L’ADSL:

  1. ADSL illimité ( !) max 24 Mb/s en download et 3 Mb/s en upload, le meilleur rapport qualité prix
  2. Tu peux raccorder autant de PC que tu le désires
  3. Le modem utilisé pour ce pack est un Pirelli, la Rolls-Royce des modems, routeur wifi avec 4 ports ethernet et port usb permettant la mise en réseau d’une imprimante, d’un disque dur externe afin de partager vos fichiers musique et ciné, d’un fax, de plusieurs téléphones,… bref un vrai centre multimédia professionnel : c’est idéal pour les kots ! (Tu peux bien entendu garder ton « vieux » modem et éviter la caution à payer, mais alors tu ne bénéficieras pas des qualités du Pirelli !)
  4. Last but not least, tu auras droit à ton adresse mail pop 3 personnelle au nom de kotplanet (du style myname@kotplanet.be)

Et ce n’est pas fini !!

La téléphonie:

  • Tu as droit à une vraie ligne téléphonique incluse dans le prix, et, « petit » plus supplémentaire, Kotplanet s’est arrangé pour avoir un tarif étudiant pour les communications (extérieures à Kotplanet, bien entendu) : moins cher par exemple qu’avec la carte prépayée pour appeler les GSM (télécharger les tarifs proposés en cliquant ici).
  • Téléphoner et recevoir des communications à plusieurs et en même temps? Il suffit de rajouter des postes!!
  • Et le meilleur: toutes les communications entre membres de Kotplanet seront entièrement gratuites !

Autres avantages:

  • Tu déménages ? PAS d’indemnités !! Et ça c’est tout à fait unique en Belgique et valable pour tous nos étudiants préférés
  • Tu veux résiliez ton abonnement ? (Pour une bonne raison, quand même… !) Pas de   problème, pas de frais !
  • Tu as terminé tes études et veux refiler ton abonnement à un autre étudiant (lui  aussi membre de Kotplanet) ?  No problemo, c’est gratuit !
  • Tu veux quitter ton ancien opérateur pour adopter notre super « student pack » ?Nous le faisons gratuitement à ta place!
  • Le prix comprend les frais de port du modem
  • PAS de coûts cachés, pas de mauvaise surprise en fin de mois!

Abordons à présent la « douloureuse »….MAIS NON !

Kotplanet s’est battu sur tous les plans pour t’obtenir un prix incroyable pour ce pack spécial étudiant :

34.50 Euros TTC par mois pour l’ADSL ET la téléphonie

Il faut compter également au départ

  • 35 Euros de coût d’activation (une seule fois pour un seul modem)
  • 69 Euros de garantie pour le modem, somme restituée bien entendu au retour du modem en parfait état de marche (sauf si tu veux l’acheter auquel cas cela te coûtera 95 Euros)
  • ET C’EST TOUT !

Il n’y a aucun autre coût caché comme chez certains opérateurs avec lesquels il faut souvent, par exemple, disposer d’une ligne téléphonique classique pour installer l’ADSL, ce qui représente parfois non seulement un abonnement mensuel mais en plus un coût d’installation supérieur à 100 Euros !! Vérifie toi-même en allant jeter un coup d’œil sur le tableau comparatif des prix des différents fournisseurs(Ce tableau comparatif est fourni par notre partenaire Lyberty Telecom qui s’engage seul sur son contenu)

On ne peut pas rêver mieux sur le marché actuellement si on liste tous les critères de ce pack.

Et je ne te parle même pas du côté pratique de ce pack ….

Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de ce fabuleux pack Kotplanet ?

  1. t’inscrire (c’est gratuit) sur le site de www.kotplanet.be (ça c’est pour les    amis/es qui ne sont pas encore membres) pour obtenir ton numéro de membre  (STUXXX)
  2. Etre en possession d’une carte d’étudiant valable (ça c’est pour certains petits malins…. 😉 ) ou bien osséder un passeport, une carte d’identité et un permis de séjour (pour nos étudiants étrangers, eh oui, il y en a qui viennent de loin !)
  3. Avoir l’accord des parents (uniquement si tu es mineur, eh oui, il y en a qui commencent tôt !)

Quel est le processus de commande

  1. Une fois inscrit/e, tu passes ta commande  directement depuis le site  (va voir les explications sur www.kotplanet.be/adsl.php)
  2. Tu reçois par la poste ton modem Pirelli que tu branches facilement toi-même ains qu’une lettre d’accompagnement qui reprend clairement toutes les infos dont tu as besoin
  3. Tu surfes et tu téléphones !

Et les options me diras-tu, il y a toujours des options !

Comme nous sommes super concernés par le bien-être de nos chers membres, il y a également à la clef quelques petites options « vachement » sympathiques :

  1. Si tu le souhaites, pour seulement  9.90 Euros par mois tu as droit à un nombre illimité de communications de poste fixe à poste fixe, 24h sur 24….en Belgique, bien entendu ! (excepté les numéros spéciaux 07X, 09XX, 1XXX, Telenet,…)
  2. Si tu ne t’en sors pas pour brancher ce modem ou que tu fais partie de ces grands  rêveurs qui sont complètement nuls pour ce qui est du pratique, il y a la possibilité de faire opérer l’installation pour  119 Euros TTC (Sécurisation du wifi, raccordement aux ordinateurs et mini-formation sur le fonctionnement de ta téléphonie et de ton modem)
  3. Tu peux disposer jusqu’à 4 numéros de téléphone différents pour 5 Euros par mois par numéro. Cette option est très utile si tu souhaites proposer à tes cokoteurs d’avoir leur propre numéro de téléphone, différent du tien. L’intérêt du système est qu’il ne LIMITE PAS le nombre d’appels entrants : si tu connectes plusieurs téléphones, tu pourras recevoir et émettre plusieurs appels simultanés. CONDITION : tes cokoteurs et toi-même devez vous procurer des téléphones IP (et pas analogiques) comme par exemple le gigaset A580 que notre site te propose également. ATTENTION : le modem ne comprend que 4 sorties éthernet, ce qui explique qu’on ne peut y connecter que 4 téléphones au maximum ! (ça c’est pour les béotiens comme moi ;-)) TRES UTILE : tu pourras emporter ton gigaset A580 « nomade » avec toi et le brancher sur n’importe quel PC connecté sur internet…la téléphonie avec un PC et un micro, c’est bien , mais avec un vrai téléphone, c’est encore mieux et tout ça pour pouvoir continuer à appeler (même le WE !) gratuitement tes copains/copines membres de kotplanet !!

SURPRISE ?

Encore une dernière petite surprise de derrière les fagots : cette année, Kotplanet et Liberty Télécom s’associe pour offrir un mois d’abonnement gratuit (juillet ou août au choix) pour tous ceux qui nous enverront la preuve de leur réussite en juin !!

Là on peut difficilement faire mieux que nous, tu ne trouves pas ?

  • L’équipe de Kotplanet

  • L’équipe de Liberty Telecom

N’hésite pas à jeter un coup d’œil sur le tableau (Ce tableau comparatif est fourni par notre partenaire Lyberty Telecom qui s’engage seul sur son contenu) qui récapitule les coûts principaux de ce qui existe sur le marché actuellement.

Mars 2010 : Kotplanet et Rattrapage.be : printemps, étudiant, blocus,

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

En effet, le mois de mars, mois du printemps, annonce le renouveau de la nature…et des bonnes résolutions que tout étudiant normal s’impose tôt ou tard (plutôt tôt que tard, d’ailleurs s’il vise la réussite en juin suivie de ces fameux 3 merveilleux mois de…vacances !). Bref, le temps de Pâques approche à grands pas, avec ses 2 semaines de remise en ordre des notes,  de pré-blocus, de synthèses acharnées et de lectures parfois indigestes. A cela vient se profiler une vague idée de « mais je n’ai donc rien compris ? Au secours, comment vais-je faire pour venir à bout de toute la matière ? »

C’est la raison pour laquelle le site de www.rattrapage.be nous a interpellés et que nous nous empressons de vous transmettre tout ce que nous avons rassemblé comme indices susceptibles de vous aider…..

Rattrapage.be est le premier annuaire belge francophone spécialisé dans la recherche et l’indexation de professeurs particuliers, proposant leurs prestations en vue des secondes sessions (ou même des « premières »)  Ces derniers y postent leur annonce professionnelle et y décrivent leur profil.

Les visiteurs sont ainsi invités à parcourir gratuitement les offres, classées selon différents critères : matière, région, langue, type de prestation (payante, bénévole¼), etc.

Simple, rapide, efficace

Malgré  l’explosion  des  réseaux  sociaux  tels  que  Facebook ou  des  moteurs  de  recherche comme Google, la recherchede services spécifiques reste laborieuse, noyée dans une foule d’informations.   C’est ici que Rattrapage.be prend tout son sens.   A la base de ce projet  Steve Mahieu  (Formateur – Webdesigner) a opté pour un portail facile d’accès à travers un nom de  domaine  simple  et  efficace.   Parents,  étudiants  et  professeurs  peuvent  donc  cesser d’éplucher les petites annonces en vue de dénicher la perle rare entre les studios à louer et les mobylettes d’occasion.

Inscription gratuite

Les professeurs remplissent leur profil de base sans débourser un centime d’euro.  Seuls les services  plus  spécialisés  afin  de  mettre  en  évidence  leur  annonce  demandent  une 

petite cotisation annuelle, qui permet de couvrir les frais de gestion et de promotion du site.  Les inscrits  peuvent  gérer  leur  profil  comme  bon  leur  semble.   De  plus,  ils  reçoivent  chaque mois un mail comptabilisant le nombre de clics sur leur annonce.

Certains  professeurs  peuvent  aussi  proposer  des  sessions  Webcam  pour  suivre  au  mieux l’évolution de l’étudiant.   De quoi permettre aux recalés de mettre toutes les chances de leur côté !

Rattrapage.be  en  ligne  depuis  juin  2008  est  le  fruit  de  plusieurs  mois  de  réflexion  et  de développement financé en fonds propres.

Mais qui est ce Steve Mahieu, à l’origine de cette bonne idée…..

Comment cette idée de site vous est-elle venue à l’esprit?

Avril 2008 : ma soeur me fait part du fait que son fils a un échec scolaire en mathématique et que malgré ses demandes  répétées auprès de son professeur, il n’était pas possible de lui donner des cours de rattrapage pour diverses raisons… (dues  notamment à un manque de temps de ce professeur..).

Elle prend donc son courage à deux mains et essaie de rechercher un professeur via l’internet et notamment via le moteur de recherche Google et de sites de petites annonces généralistes.

Malheureusement, soit ces annonces étaient obsolètes soit elles étaient noyées dans la masse des autres types d’annonces… Bref, il lui fallait parfois un temps fou pour trouver une annonce intéressante à propos d’un professeur spécialisé.

C’est à ce moment que m’est venue l’idée de réaliser un moteur de recherche belge spécialisé dans l’indexation et les recherches de Professeurs particuliers… (Chaque annonce de professeurs est filtrée et ceux-ci reconnaissent être bien en possession des diplômes requis).

Après 2 mois de développement, Rattrapage.be est inauguré en juin 2008.

Dès son lancement son objectif a été de donner à l’ensemble des visiteurs, parents, étudiants la possibilité de rechercher des professeurs particuliers principalement dans la partie francophone du pays et ce GRATUITEMENT !

Quel a été votre parcours?

Je m’appelle Steve Mahieu, j’ai 37 ans et je suis célibataire. Je travaille en tant que Commercial et Formateur multimédia.

En 1996, j’ai terminé mes études en Techniques commerciales où j’ai eu l’occasion de défendre un mémoire sur le commerce électronique, un domaine qui commençait à peine à émerger auprès des entreprises et du public.

Toujours lors de cette période et après quelques formations complémentaires dans les nouvelles technologies, je me suis lancé dans le développement de mon premier site nommé http://www.referencewallonia.com, un moteur de recherche spécialisé dans l’indexation de site internet Wallons. Après 2 années d’existence, j’ai dû prendre la

décision d’arrêter cette aventure car la rentabilité afin de couvrir ses frais de fonctionnement n’était pas au rendez vous : en effet ce site destiné uniquement à un public Wallon était trop précoce pour l’époque car tous les ménages n’étaient pas encore équipés de connections internet !

Mais ce projet m’a permis de comprendre mieux les réalités de l’internet quant aux habitudes des internautes, même si celles-ci ont évolué et évoluent chaque jour…

Les années suivantes, c’est en tant qu’autodidacte que je me suis donc concentré sur le développement de sites privés destinés à des professions libérales, commerciales ou éducatives.

Rattrapage.be en est un parfait exemple concret.

A côté de ces activités extraprofessionnelles de développement internet qui me passionnent, je continue à travailler dans le domaine commercial ainsi qu’en tant que formateur dans le secteur du multimédia.

Etes-vous seul dans l’aventure ou avez-vous des associés sur qui compter?

Bien que j’aie grandi dans un environnement familial où l’informatique était omniprésente depuis mon jeune âge (du fait des professions de mes parents), je suis la seule personne qui soit à l’initiative du site Rattrapage.be tant pour l’idée, sa programmation, son webdesign ainsi que pour sa promotion.

Vu le nombre croissant des visites, du nombre de pages consultées, de remerciements de certains parents, je commence à recevoir quelques propositions de partenariat et quelques communiqués de presse.

Cependant comme vous le savez fort bien, un site engendre des frais de fonctionnement et sans une certaine rentabilité, visibilité ou reconnaissance, il ne peut subsister éternellement.

En conclusion, après ces quelques mots du concepteur du site de www.rattrapage.be, nous ne pouvons que vous recommander d’aller y faire un tour car cela ne peut que vous apporter du positif !

Béa 🙂

Janvier 2010 : Gohar, une étudiante pas comme les autres…

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

Gohar, une étudiante pas comme les autres…Miss Bruxelles 2010 …et candidate Miss Belgique 2010!

Tout commence un mercredi midi, lors d’une visite chez les programmeurs du site Kotplanet. Après quelques minutes de travail avec Antonio, notre attention est attirée par des photos de filles souriantes réparties sur le bureau voisin. Antonio, devinant notre perplexité, nous dit, un peu gêné : et oui, nous avons une nouvelle stagiaire, elle s’appelle Gohar… c’est Miss Bruxelles 2010, mais aussi l’une des 20 candidates à Miss Belgique 2010! Nous continuons notre travail mais une première idée germe d’emblée : il nous manque des photos pour illustrer la page d’accueil de kotplanet, en particulier la rubrique Stages/jobs/1er emploi…c’est décidé, nous reviendrons demain avec un appareil photo !

Le lendemain, il est 12h30, nous poussons à nouveau la porte de la PME…nous saluons tous ceux que nous y côtoyons depuis deux ans et nous nous approchons d’une longue chevelure abondante. Elle semble très concentrée…visiblement nous l’interrompons …bonjour, nous sommes les « photographes » ! …Le courant passe immédiatement.

En quelques secondes des dizaines de clichés et d’idées préconçues s’effacent de notre esprit…c’est donc ça, une Miss ? Nous prenons des dizaines de photos…et nous terminons dans le parking avec l’idée d’illustrer la rubrique covoiturage de Kotplanet!

Nous revoici quelques jours plus tard dans un restaurant de Zaventem : Gohar a accepté de répondre à une interview pour Kotplanet. Et là, les préjugés qui nous restaient tombent les uns après les autres : nous découvrons une jeune fille pleine d’humour, d’empathie, d’intelligence et de sincérité. Les heures passent, nous nous retrouvons à discuter des carpes, du cosmos, de géographie, des chiens chinois, ….le restaurant ferme, 3 heures ont passé et les lampes s’éteignent…nous vous laissons découvrir la suite…

Gohar, pourrais-tu résumer ta vie en quelques lignes ? Je suis née en Arménie d’une maman russe et d’un papa arménien et je suis arrivée en Belgique avec eux à l’âge de 6 ans. C’est l’âge où on commence à bien comprendre tout ce qui se passe autour de soi et avec le recul c’était, je pense, le bon moment pour débarquer en Belgique. Je suis directement rentrée à l’école en première primaire, je ne connaissais bien sûr pas un mot de français mais tous les souvenirs que j’ai de cette période de ma vie sont excellents. Je suis ensuite passée par plusieurs phases : vers 10 ans j’étais un vrai garçon manqué ! Ensuite j’ai eu ma période gothique, et oui !…je n’écoutais que Marilyn Manson ou Nirvana ! …(rires). J’ai quitté ce passage gothique pour suivre des cours de danse folklorique arménienne.

J’ai très vite eu un intérêt pour la mode et, avec l’accord de mes parents qui m’ont toujours soutenue, j’ai été inscrite dans une agence à 14 ans : je suivais des cours de maintien, je faisais des défilés, du sport, du fitness. J’ai fait du patinage pendant un an…j’étais très bonne en gymnastique et pour les sports d’équipe. Vers les 16-17 ans j’ai vécu une période de sorties excessives : toutefois mes parents me faisaient confiance et je dois dire que je n’en ai jamais vraiment abusé ! Malgré un papa très protecteur, comme tous les papas arméniens d’ailleurs, j’ai toujours gardé une excellente relation avec mes parents. A partir de mes 17 ans j’ai pu acquérir quelques expériences intéressantes via des jobs qui m’ont beaucoup apporté. C’est grâce à l’un de ces jobs, lors d’un repas avec des collègues de bureau dans un restaurant de Zaventem appelé le City Park, que j’ai été remarquée par son patron Lorenzo Di Siervi, qui était aussi…l’organisateur des Miss Bruxelles ! Ses premières questions, a priori indiscrètes concernant mon âge et mon état civil, ont débouché sur une proposition de participation au concours 2010, que j’ai remporté en septembre !

Quelles sont selon toi les qualités qu’une Miss Belgique doit posséder ? Le premier mot me venant à l’esprit est le charisme, mais il est sans doute inapproprié : je lui préfèrerais peut-être “présence”, je veux dire que vous ne devez pas laisser indifférents ceux que vous rencontrez : cela peut bien sûr venir du physique ou d’une partie de celui-ci comme les yeux, mais bien sûr aussi de votre sourire ou votre attitude générale. Ensuite, il est clair qu’un caractère sociable et ouvert est un atout indéniable. De la maturité, de l’ambition et une certaine intelligence face aux situations imprévues aident à vous conforter dans votre « rôle » de candidate Miss.

Comment parviens-tu à combiner tes études avec ta “carrière” parallèle de Miss ? : Je suis en dernière année du secondaire à l’Institut Saint-Adrien Val Duchesse à Bruxelles. La direction m’a toujours soutenue et je l’en remercie vivement. Au début, les professeurs ont eu quelques difficultés puisque ma participation à l’élection de Miss Belgique les obligeait à adhérer à une situation inédite qui changeait leurs habitudes et qui n’était pas toujours facile pour eux, et on peut les comprendre. Quant à moi, j’essaie de combiner les deux occupations mais il est clair que mes semaines sont bien chargées !

Tu viens d’avoir 20 ans il y a quelques jours et tu es l’une des plus jolies femmes de Belgique : quel sentiment est-ce que cela provoque en toi ? Ca ne change rien ! (rires)…Et bien, avant les garçons me draguaient comme ils draguent n’importe qui, parfois un peu lourdement, il faut bien le dire. Aujourd’hui, ils le font différemment en essayant d’être plus créatifs. C’est difficile à expliquer mais il y a un changement positif !

Quels sont selon toi les secrets pour être une femme séduisante ? Avant tout être bien dans sa peau et dans sa tête : dans cette perspective, faire du sport, prendre l’air, manger et boire sainement aident énormément. Les gens viennent plus facilement vers vous si vous êtes avenante et souriante. Ensuite, il reste évidemment tout un arsenal conscient ou inconscient d’attitudes qui confirment l’aspect séduisant de votre personne. Tout cela est très complexe : vous pouvez être séduisante pour une personne et pas du tout pour une autre, quoique vous fassiez !

  • Quel est le don que tu aimerais posséder ? Jouer au piano, mais aussi peindre et dessiner.
  • Quelles sont les qualités que tu préfères chez une femme ? Les miennes ! …(rires)… et bien, je dirais …indépendance et empathie
  • Quelles sont les qualités que tu préfères chez un homme ? sujet vaste et difficile !…et bien…honnête, courageux et travailleur, ambitieux sans jouer des coudes, ouvert à la discussion et ayant de la discussion…tout est toujours une question de feeling…parfois c’est même inexplicable !
  • Quelle est ta fleur préférée ? L’orchidée est à la fois mystérieuse, de toute beauté et tellement diversifiée.
  • Qu’est-ce que tu apprécies le plus chez tes ami(e)s ? La (le) véritable ami(e) est celui ou celle que l’on peut revoir après 10 ans avec la même aisance, la même complicité. Ces amis-là se comptent sur les doigts d’une main.
  • Quels sont tes principaux traits de caractère ? Pas facile de se juger soi-même ! (rires)…je suis directe, entière, sociable, souriante, spontanée, ambitieuse, optimiste, diplomate. Pour les défauts, je sors mon joker ! (rires).
  • Quels sont tes héros favoris dans la fiction ? Les schtroumfs ! (rires)…mais aussi Harry Potter et, plus récent, le héros du film Avatar.
  • Qu’est-ce que tu détestes par-dessus tout ? L’hypocrisie, mais surtout voir quelqu’un jeter un déchet par terre, cela, ça m’exaspère !
  • Quel est l’animal que tu préfères ? Le chien, parce qu’avec lui je ressens une connivence que je ne ressens avec aucun autre animal.
  • Quels sont tes souhaits professionnels ? Dans l’immédiat remporter le concours Miss Belgique 2010 serait évidemment fantastique. A plus long terme j’aimerais trouver un métier, quel qu’il soit, pour autant qu’il soit passionnant et que je n’y aille jamais avec des pieds de plomb !
  • Quelle est la partie de ton corps que tu préfères ? J’aime tout ! (rires)… je plaisante, bien sûr !… mes yeux, peut-être ?
  • Quel est le pays où tu désirerais vivre ? L’Australie ! …c’est un pays que je ne connais pas, très lointain et mystérieux à la fois, ou tout semble possible.
  • Qu’est-ce que tu aimes par-dessus tout ? Passer de bons moments avec des personnes avec qui un « feeling » passe, découvrir de nouvelles personnes ou de nouvelles choses. Je pense que je suis avide d’apprendre : je me dis toujours que, quand je serai une vieille femme, je continuerai à essayer de parler de toutes les choses nouvelles avec mes enfants et petits enfants…
  • Quel est ton principal défaut ? L’impatience ! …mais c’est un très mauvais défaut pour une candidate Miss ! …mais j’y travaille ! (rires).
  • Quelle est ta devise ? Sois belle et tais-toi ! (rires), …non, sérieusement….quelque chose comme « aie confiance en toi si tu veux avancer ».
  • Quels sont tes chanteurs préférés ? Michael Jackson pour son immense talent et Lara Fabian pour la conviction incroyable avec laquelle elle chante.
  • Quelle est ton occupation préférée ? M’occuper ! (rires, suivi d’un silence, d’un regard malicieux et d’une lampée de vin rouge…)

Pierre 🙂

REDUCTIONS SPORTS D’HIVER
Kotplanet s’associe avec ODYSSEE pour offrir
15 Euros de réduction par appartement.Rubrique Voyages/sports d’hiver : envoyez un message à ODYSSEE avec le code
KOTPLANET2010 lors de votre réservation !

21 octobre 2009 : LES 24 HEURES VELO de LOUVAIN-LA-NEUVE

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

Plutôt buveur ou plutôt coureur ?

Dans quelle aventure nous sommes-nous lancés ! Il y a un tout petit mois d’ici, Pierre me souffle à l’oreille « Ne mettrions-nous pas en jeu un vélo Kotplanet ? C’est l’occasion ou jamais de faire passer le message qu’un tout nouveau portail pour étudiants a fait son apparition…Des étudiants, il y en aura bien quelques toutes petites dizaines de milliers aux 24h vélo de Louvain-la-Neuve, non ? »

Et nous voilà partis, à scier, couper, trancher, visser, coller, peindre, dévisser et recoller (on s’est trompé ?), re-dévisser et re-re-coller (ce n’est toujours pas  bon ?) pour arriver à ce magnifique  engin  symbolisant notre super site !

Eh oui, ce dessin représente « le plus beau vélo » sélectionné par le jeune Noam du Collège du Biéreau pour son cours de Néerlandais…..

La gloire a daigné  montrer le bout de son nez !

L’aventure fut titanesque (du moins à nos yeux) mais extra : les volontaires se sont bousculés en foule pour arriver à accomplir (à notre place, eh oui, j’ai « terriblement mal au dos » (Ouh ! la bonne excuse….) tous nos tours de pistes pendant ces fameuses 24 heures, merci à Quentin, Renaud, Carole, Françoise, Jolan et ses amis qui ont couru derrière pour pousser le vélo dans ces monstrueuses montées que compte la ville, Jan, Jean-Louis, Jonas, et encore bien d’autres ! Je les ai soutenus par mes encouragements..et mes petits jus d’orange arrivés à point après la demi-heure de tour accompli (c’est quand même quelques kilos (tous petits kilos, n’est-ce pas, les amis ?) à tirer).
Les mollets s’en sont bien tirés à part quelques tiraillements et les gosiers encore mieux, comme on peut l’imaginer ! Mais quelle ambiance fabuleuse, quelle fête pour les yeux et pour le moral, quelle énergie déployée de toute part, par les organisateurs, les spectateurs, les participants (nous, quoi !) : il y en a eu pour tous les goûts et tous les âges, tous les genres et toutes les envies. J’ai vu se côtoyer un groupe d’handicapés motivés et un groupe de coureurs purs et durs tout aussi motivés, des cercles d’Unif et des cercles d’Humanitaires, des jeunes passant les dernières épreuves de leur baptême et des jeunes soutenant les minorités en danger, et tout ça dans une ambiance mémorable…Quelle magnifique « Leçon de jeunes » que voilà : savoir marier plaisirs et principes moraux, multiculturalisme et guindaille sans frontière !

A y réfléchir, l’an prochain, je lance le défi aux membres de Kotplanet de faire encore mieux que ce que nous avons pu réaliser cette année-ci !

A bon entendeur, Salut !!

Béa 🙂

21 novembre 2009 : ODYSSEE …

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

« Petit deviendra grand…et même géant ! »

Kotplanet est encore et toujours à la recherche de ce qui pourrait bien plaire à ses membres : il fallait que je vous parle d’Odyssée. Des centaines de petits flyers et de grandes affiches ont été distribués il y a peu dans les rues de nos cités estudiantines. Du coup je me suis dit, pourquoi ne pas aller voir cela de plus près, essayer de savoir qui se cache derrière ces flyers et … négocier une petite surprise pour nos membres !

La marque Odyssée est présente sur le marché depuis 1993. Des milliers de personnes font confiance à Odyssée depuis toutes ces années pour leurs voyages aux sports d’hiver. Cette année encore, Odyssée a permis à 11 000 personnes d’atteindre leur destination ! Jeunesse d’esprit, dynamisme, professionnalisme ET évidemment prix des plus attractifs ! Voilà les maîtres mots qui gouvernent ces jeunes entrepreneurs… Non seulement les stations visées sont de renommées internationales mais également familiales ou typiques, le public concerné passe par tous les âges, il s’est élargi aux familles qui sont à la recherche de vacances plus paisibles dans des appartements spacieux et confortables et même aux personnes qui veulent tout simplement profiter des joies de la glisse. Cela va du studio basique au chalet dernier cri!

Comment tout ceci a-t-il commencé ? Vous devez bien vous en douter vu la particularité d’Odyssée alliée à Sunweb vacances (Sunweb Vacance est un Tour Opérateur incontournable spécialisé dans la création et l’organisation de voyages aux sports d’hiver) : offrir des packages transport/logement/skipass à un prix des plus abordables pour vos bourses démocratiques…

Cela a débuté…par une soirée bien arrosée, au coin du bar du cercle Agro de LLN ; 3 esprits malins (et si peu imbibés) ont fait des étincelles ! Et quelles étincelles puisque cela les a conduit finalement à devenir « Number One » dans la plupart des hautes écoles, des cercles et des universités. Les cercles les plus importants sont clients chez eux : le Cercle Industriel de Louvain-la-Neuve, le cercle de droit de L’ULB, Solvay de l’ULB, les ingénieurs de Liège, Médecine Namur n’en sont que quelques exemples.

Leur but premier est d’offrir un produit de qualité au prix le plus bas possible. Tout le monde doit pouvoir y trouver son compte, que ce soient les groupes d’étudiants, les quidams ou les familles. Mais évidemment, on peut leur faire confiance pour le « petit » plus qui fera encore davantage toute la différence : tous leurs vacanciers sont accueillis en station et peuvent participer aux nombreuses activités qu’ils leur proposent tout au long de leur semaine de vacances. ET….ce n’est pas fini, car d’ici peu ils vont diversifier leur activité afin de proposer aussi des voyages au soleil, ce qui fait qu’ils seront au service du vacancier tout au long de l’année !!

Que faut-il de plus ?

Kotplanet s’associe avec ODYSSEE pour offrir 15 Euros de réduction par appartement réservé par les membres de notre site. Il vous suffira d’indiquer le code KOTPLANET2010 lors de votre réservation !

Que ne ferait-on pas pour vous !

A+
Béa :-))

Février 2010 : La Régate – Interview de David Murgia

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

LA REGATE : le nouveau film du réalisateur belge Bernard Bellefroid avec Joffrey Verbruggen, Thierry Ancisse, Sergi Lopez, Penelope Leveque et David Murgia. Sortie le 24 février prochain dans les cinémas.

ATTENTION : DUO-TICKETS A GAGNER ! Allez voir notre rubrique Concours !

Alex a quinze ans et vit seul avec son père, dans les coups et la violence, en révolte contre tous. Pour échapper à ce quotidien sans répit, Alex fait de l’aviron sur la Meuse et n’a qu’une obsession, gagner seul et à tout prix les championnats de Belgique. Son entraîneur, Sergi, et Muriel, la jeune fille dont il est amoureux, vont permettre à Alex de redécouvrir les valeurs humaines qu’il avait perdues. Un long et difficile apprentissage qu’il ne réalisera pas non plus sans l’aide de Pablo…

« Une émotion rare allant au-delà du récit, celle qui prend aux tripes car on a le sentiment de voir naître un cinéaste. » Tels en sont les échos qu’on aura pu lire dans le journal Le Soir.

Le film LA REGATE tourne autour de ce sport particulier qu’est l’aviron.

« Au-delà de son potentiel visuel, j’ai choisi l’aviron parce que c’est un sport d’une très grande violence et je trouvais fort qu’Alexandre tente de se guérir de la violence avec une autre violence, mais sur laquelle il a prise, contrairement à celle qu’il subit chez lui.
L’aviron offre également la possibilité d’évoluer d’un sport individuel vers un sport d’équipe. Quand Sergi oblige Alexandre à ramer avec Pablo, c’est la question de l’altérité que le film pose. Il n’est évidemment pas possible de ramer à deux sans se connaître, s’apprivoiser. Alexandre retrouve son humanité enfouie mais pas disparue grâce à l’amour et l’amitié que les autres lui portent ; Sergi, Pablo et Murielle. »
Extrait de l’interview du réalisateur Bernard Bellefroid dans cinéart.

Chez KOTPLANET, nous nous sommes penchés sur le personnage de Pablo interprété par le jeune Liégeois David Murgia que nous avons décidé d’interviewer, histoire de mettre ce « héros dans l’ombre » à la portée des étudiants. Et cela a donné le compte-rendu passionné d’un jeune comédien qui bouillonne littéralement d’enthousiasme, d’idées et de projets !

  • Quel est ton parcours personnel, qu’est-ce qui t’a amené à choisir cette voie si ardue que celle de comédien ?


« Lorsque j’ai terminé ma rhéto, j’ai passé le concours d’entrée à l’Ecole d’Acteurs de Liège (ESACT). J’avais 17 ans lorsque je suis rentré en première année. J’ai suivi un parcours tout à fait normal jusqu’en troisième année, quand l’auteur et metteur en scène suédois Lars Noén m’a pris pour participer à sa création A la mémoire d’Anna Politkovskaïa, à Paris, Bruxelles et puis en Suède. J’ai choisi ensuite de répondre à la création professionnelle et, par ce choix, j’ai renoncé donc à ma quatrième et dernière année au Conservatoire, donc à mon diplôme (pardon maman). La vie professionnelle, quand on n’a que 20 ans, c’est aussi une très bonne formation. Avec des metteurs en scène comme Lars Norén, Armel Roussel, Fabrice Murgia (mon frère), Jean Lambert ainsi que sur le tournage de Bernard Bellefroid, aux côtés de Sergi Lopez, j’ai appris énormément. Apprendre, c’est sans doute une des choses les plus motivantes pour un acteur.
Si j’ai choisi de faire ce métier, c’est parce que je pressentais, quelque part, l’enfermement invivable qu’aurait été pour moi un métier « normal ». Je n’étais tout simplement pas d’accord avec beaucoup de vies que je voyais autour de moi. Les mots « changement », « révolution » et « nouveau » me fascinaient. Je me rappelle que je me disais « je ne rentrerai pas dans leurs cadres ». Phrase typique d’un adolescent me direz-vous… Oui, mais je ne pouvais pas… Même aujourd’hui, avec la chance que j’ai de pratiquer mon métier, je me sens encore parfois trop enfermé.
Je n’ai pas fait le conservatoire de Liège pour faire du cinéma. Je suis devenu comédien pour dire « non » à quelque chose.

  • Je n’ai pas encore vu le film mais à la lecture du résumé, l’histoire de « La Régate » est une histoire humaine à la limite de la tragédie dans laquelle il semble que tu joues un rôle essentiel pour le héros principal; comment t’es-tu glissé dans la peau du personnage ?

A vrai dire, je dois bien avouer que pour interpréter le rôle de Pablo dans La régate, je n’ai pas dû rentrer immédiatement dans un grand et long travail de composition de personnage.
La régate raconte l’histoire d’Alexandre. Comme on pourra le voir, la caméra est principalement axée sur le personnage principal. Autour de lui gravitent plusieurs personnes qui interviennent dans sa vie (Pablo, Muriel, Sergi, son père, sa soeur, …).
Le rôle était très intéressant et très chouette à préparer par rapport à sa trajectoire.

  • Quelles ont été les difficultés (et les plaisirs!) à jouer un tel rôle d’ami sur lequel on doit pouvoir compter?

Le rapport humain qu’entretiennent Alex et Pablo est évolutif. Au début du film, ils ne se connaissent pas. Le fait est qu’ils ont l’obligation d’apprendre à se connaître. Deux personnes qui ne veulent pas se connaître mais qui en ont le devoir, ça c’est très jouant sur un plateau.
C’est donc plus par rapport à son intervention dans la vie d’Alexandre que j’ai travaillé Pablo. Et non pas dans la composition précise et à part entière d’un personnage très détaillé, sur lequel la focale n’avait pas trop d’intérêt à s’attarder trop longtemps, mais, inévitablement, la « composition » a lieu d’elle-même.
Avec Bernard, nous n’avons pas tant travaillé à la création de Pablo qu’à la tension des situations.

  • As-tu dû t’entrainer ardemment pour ce sport tout à fait particulier qu’est l’aviron? (moi, à part le kayak.. :-P)

Evidemment avec Joffrey (l’acteur qui joue Alexandre) nous avons suivi une formation d’aviron, un mois avant le début du tournage.
Nous avons suivi quelques jeunes des clubs d’aviron de Liège (UNL) et de Willebroek (?) qui ont très activement participé au film et nous ont été d’une aide très précieuse. Ensuite, un film, une aventure si condensée en temps et en énergie, c’est toujours l’endroit des rencontres. J’ai pu découvrir beaucoup de gens sur le plateau de La régate. Des techniciens, des acteurs. Sergi Lopez, c’était une très belle rencontre. A refaire j’espère…

  • Quelles sont tes passions actuelles ?

Récemment (enfin, il y a maintenant un an), avec quatre amis, nous avons monté un collectif d’acteurs (le RAOUL Collectif) dans le but de concrétiser un spectacle : Le Signal du promeneur. Nous sommes cinq jeunes créateurs, entre 21 et 31 ans. Une vraie aventure commence avec notre collectif. On passe des heures, des soirées, des nuits entières à discuter de ce qu’on fait, de ce qu’on voudrait faire.
Nous croyons en l’aspect générationnel des thématiques qui nous rassemblent et espérons trouver le meilleur moyen pour qu’elles puissent détenir un impact sur notre public cible, celui de notre génération.
Après avoir obtenu l’aide de la Commission d’Aide aux Projets Théâtraux, nous savons que notre projet verra le jour lors de la saison prochaine.

  • Autre passion ?

Je peux peut-être dire un mot sur l’ESACT (L’école d’acteurs du Conservatoire de Liège). C’est une école qui s’est beaucoup battu et qui continue à sa battre. Une école qui met sa vie en jeu pour pouvoir proposer une vraie formation d’acteurs professionnels à Liège. On ne forme pas un acteur de la même façon qu’on forme un architecte. Il arrive souvent que les ministres aient du mal à comprendre ça. Je respecte et je soutiens beaucoup le directeur les professeurs et les étudiants de l’école d’acteurs de Liège qui revendiquent une formation de haut niveau, ce que le Théâtre et le Cinéma belge méritent.

  • Quels sont tes projets à court et à long terme?

Avec mon frère (Fabrice Murgia) nous sommes actuellement en représentations de Tête à claques, un spectacle des ateliers de la colline, tout public dès 9 ans (www.actc.be).
Parallèlement à Tête à claques, nous reprenons Le chagrin des ogres, un spectacle que Fabrice a écrit et met en scène et qui sera sur les planches du Théâtre National de Bruxelles du 9 février au 6 mars et ensuite en tournée en Belgique, France, Allemagne, Afrique, … (voir http://www.lechagrindesogres.be).
Nous préparons également une tournée avec le spectacle Si demain vous déplaît mis en scène par Armel Roussel (www.utopia2.be).Je suis également engagé sur des créations comme « Que faire? », un spectacle du collectif du même nom qui est engagé lui aussi dans la diffusion d’un théâtre très singulier, à ne pas manquer !Autre projet à venir dans les mois à venir : MONTANA. C’est Stephan Streker (Michaël Blanco) qui réalisera ce film. Après plusieurs auditions/discussions/rencontres/échanges, Stephan m’offre mon premier « premier rôle ». J’ai adoré le scénario dès la première lecture et le défi qui m’est lancé pour l’interprétation de ce rôle est tout simplement passionnant. Avec le réalisateur, nous commençons d’ores et déjà à discuter et à travailler sur le film. J’adore. Le tournage est prévu en août septembre. J’ai hâte, d’autant plus qu’Olivier Gourmet fera partie de l’aventure…!!!

D’autres projets (Pièces de théâtre donc la création est prévue en 2011 2012, films dans lesquels on me confie quelques jours de tournage, etc.) sont déjà notés dans mon agenda…
Je ne vais pas te déranger plus longtemps, dis-moi juste (pour mon public) s’il y a quelqu’un avec qui tu partages tes ( présents et futurs) succès?
Mais tous les spectacles dans lesquels je m’engage, je les partage avec mes proches, évidement.
J’ai commencé ma formation au Conservatoire de Liège à l’âge de 17 ans. C’est une formation très exigeante qui demande un investissement quasi-total. J’ai dû faire beaucoup de concessions quand je suis entré à l’Ecole d’acteurs de Liège. Mais une chose reste toujours très importante pour moi, c’est de garder une très bonne relation avec mes amis de longue date (ceux qui ne font pas de théâtre). Après un spectacle, j’adore recueillir les sensations de mes parents, de mes amis, qui ne s’embrouillent pas dans le jargon poético-abstrait dans lequel je baigne à longueur de journée.
Je fréquente aussi un petit groupe de personnes avec lesquelles nous partageons pour l’instant la même énergie. A cette image, Que faire? (de Que faire?) et Le signal du promeneur (du Raoul Collectif) seront les premiers fruits de cette synergie…

Béa 😛

ATTENTION : DUO-TICKETS A GAGNER ! Allez voir notre rubrique Concours !

5 décembre 2009 : Kotplanet et Raz*war

15 Mai

Like This!

Bookmark and Share

« Boulot-métro-dodo ou plutôt boulot-plaisir-épanouissement maximal ? »

Kotplanet est définitivement toujours à l’affut de ce qui pourrait intéresser ses membres. Vous êtes gâtés, nous fourmillons littéralement d’idées à mettre en œuvre pour faire de ce portail qui vous est dédié, chers étudiants, sans vous oublier chers particuliers et chers professionnels, un endroit incontournable pour les 5 ans, les 10 ans, que dis-je, soyons fous, les siècles à venir ! 🙂

Et l’une de ces merveilleuses idées qui vient d’émerger résulte de la rencontre de Kotplanet avec Marina, une jeune femme fabuleusement dynamique, débordante d’enthousiasme et d’énergie et qui vient tout juste de terminer ses études et de se lancer dans la grande aventure d’un premier boulot. Elle est en train d’acquérir une fantastique expérience pour un e-shop en pleine expansion : www.razwar.com !

Nous vous présentons ce projet car tous les deux, Kotplanet et Raz*War venons d’établir un partenariat qui vise à reverser 10% des ventes faites sur ce e-shop avec le code KOTPLANET à une association caritative !

Et oui, vous ne le saviez peut-être pas encore, très chers membres, mais Kotplanet s’est engagé à verser un tiers (!) de ses futurs bénéfices à cette association caritative dédiée aux enfants. (Plus d’informations dans une prochaine newsletter)

Le concept Raz*War est né il y a quelques mois dans l’esprit de Pierre De Nayer (un entrepreneur en série aux idées folles) lorsqu’en allant acheter ses lames de rasoir, une fois de plus, il avait l’impression de se faire “voler”.

Pour lui, ces produits de rasage, nécessaires au quotidien, devaient être abordables, à des prix justes et pourquoi pas, livrés à domicile. Il décida alors de transformer son idée en entreprise. Philippe Legrain et David Hachez (deux autres entrepreneurs un peu fous) l’ont rejoint dans cette création d’entreprise.

Le 30 juin dernier, l’e-shop www.razwar.com était lancé. En septembre, ils ont embauché à temps plein leur première employée, Marina, et dernièrement ils ont même reçu leurs premiers bureaux, alors qu’il n’y a pas si longtemps ils travaillaient encore sur de belles boites en carton!.

Raz*War est donc une toute nouvelle marque de lames et de rasoirs créée par des belges pour tous ceux qui en ont marre de se faire raser le portefeuille.
Avec Raz*War, tout est différent.
Par exemple, les lames sont livrées dans des petites boites en carton et le rasoir, lui, est livré avec un travel bag en tissu au design de la marque.
Et pour marquer encore plus la différence, la triple lame est vendue 1€ maximum!

Mais l’innovation se situe surtout dans la proposition des abonnements aux lames de rasoir. Plus besoin de se déplacer, on ne tombe plus à court de lames avant une soirée ou avant d’aller travailler; on s’abonne sur razwar.com et tous les 4 mois, les lames arrivent à la maison.

Cette idée belge ambitionne de révolutionner le monde du rasage où tout est si barbant.

Pour un peu plus de fun, à part une page facebook « classique », l’équipe a aussi créé www.shavebook.com, où vous pouvez retrouver les aventures d’El Ché (le rasoir) en Amérique Latine; un peu comme le nain d’Amélie Poulain.

En résumé :
Kotplanet et Raz*war ont donc décidé de s’associer pour cette opération :
– Raz*war offrira une réduction de 5% à toutes les personnes qui utiliseront le code
KOTPLANET lors d’un achat sur le site.
– Raz*war s’engage à reverser à Kotplanet 10% du chiffre d’affaire réalisé par les ventes effectuées avec ce code, destinés entièrement à cette même association humanitaire !

Il vous suffit donc pour participer activement à cette action d’utiliser à chaque fois que vous effectuez un petit achat sur le site de raz*war le code de KOTPLANET… !
Pour cela il vous faut juste cliquer sur la bannière présente sur le site de http://www.kotplanet.be ou directement sur http://www.razwar.com.

Et quoi de mieux que d’être bien rasé pour les fêtes !

Jeunes hommes (la barbe !),
Jeunes femmes (les jambes ?),
Vous êtes tous concernés !

A dans 15 jours+

Béa 🙂

RAPPEL : Kotplanet s’associe avec ODYSSEE pour offrir 15 Euros de réduction par appartement réservé par les membres de notre site. Il vous suffit d’indiquer le code KOTPLANET2010 lors de votre réservation !

Bonjour tout le monde !

13 Mai

Bonjour à tous!

Voici mon blog, notre blog, le blog de Béa.

J’espère que mes posts vous plairont et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des suggestions 😉

Créons ensemble cette nouvelle communauté étudiante virtuelle belge: kotplanet.be

A bientôt !

Béa